Fermer

Andreas HUBER

Poste actuel : Chef de projet transformation digitale (opérations e-commerce alimentaire) à Madrid

Carrefour, ça représente quoi pour toi ?

Carrefour c’est l’incarnation d’une grande entreprise à la française. Un colosse qui regroupe une multitude de métiers et dont l’action a un impact majeur sur la société. Avec Act for Food par exemple, Carrefour prouve qu’un acteur privé peut bien plus qu’un texte de loi pour améliorer sur le long terme les habitudes alimentaires des consommateurs. C’est cette empreinte forte dans le quotidien de millions de personnes en France et ailleurs qui force le respect. Carrefour pour moi c’est une entreprise dont on peut être fier.

Quelles ont été tes missions durant ton graduate ?

J’ai rejoint le Graduate en septembre 2017, au sein de la division « Bazar-Culture » dont l’appellation évoque bien le pêle-mêle de produits qu’on peut gérer : la papeterie de rentrée des classes, le jouet de Noël ou la sortie du dernier Call of Duty. J’ai eu la chance de travailler dans l’équipe de transformation de cette division dont l’objectif était une revue intégrale de la stratégie. A travers ce projet j’ai rencontré des vétérans de l’industrie, et quel exercice fabuleux d’humilité et de dialectique que de tenter de rallier des experts forts de décennies d’expérience.
J’ai ensuite déménagé à Madrid où j’effectue actuellement ma deuxième mission au sein de la division e-commerce. Je travaille dans l’équipe de transformation digitale à redéfinir le modèle opérationnel du négoce alimentaire avec pour mot d’ordre de partir d’une page blanche plutôt que de proposer des améliorations à la marge. En plus de l’aspect gestion de projet classique, je m’initie au mode de fonctionnement « agile » caractéristique du travail avec les équipes techniques et les développeurs. De quoi découvrir quelque chose de radicalement différent de ma première année à Massy, avant de passer à la phase magasin dans quelques semaines.

Comment le graduate t’a aidé ou t’aidera pour la suite de ta carrière ?

La meilleure préparation de carrière pour moi c’est un parcours qui permet de développer son esprit critique et de comprendre concrètement le modus operandi de l’entreprise. C’est ce que fait le Graduate en nous exposant à des situations et métiers très différents, qui plus est dans une période de transformation.
Le programme nous offre une chance unique de démontrer notre capacité d’adaptation rapide que ce soit à l’étranger, sur le terrain ou en start-up. Autant de situations différentes pour apprendre les métiers clés de la distribution, de se forger des convictions et d’acquérir une forte légitimité. Que rêver de mieux lorsqu’on se considère généraliste.
Le Graduate est cependant depuis le premier jour bien plus qu’un « outil de carrière ». C’est avant tout une communauté à laquelle je suis heureux d’appartenir.